L’itinéraire de la marche des avocats prévue pour ce lundi 14 novembre prochain

Le conseil national de l’ordre des avocats était le vendredi 11 novembre en assemblée générale à son siège. Objectif, prendre des mesures et dispositions, en prélude à la marche qu’il projette et dont la date est prévue pour le 14 de ce mois.

A l’issue de cette assemblée, les hommes en robes noires ont délimité l’itinéraire de la marche qu’il projette. Si l’on tient compte de leur ‘feuille de route’, les avocats se regrouperont dès 8 heures au tribunal de Kaloum, d’où ils mettront le cap sur l’avenue de la République, avant de terminer leur ‘marathon’ au ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation, où, ils remettront une motion au maître des lieux, avant de se retirer.

Les avocats se disent déterminés à aller jusqu’au bout dans le conflit qui les oppose au gouverneur de la ville de Conakry, le commandant Sékou Resco Camara. Ce, en dépit la décision prise par le ministre Alhassane Condé, en charge de l’administration du territoire territoire et de la décentralisation. Le ministre avait, à travers un communiqué lu sur les ondes des médias d’État le 8 novembre dernier, « interdit toutes manifestations à caractère publique sans autorisation préalable des autorités compétentes ». Mais aussi, en dépit des tractations de certains cadres du ministère de la justice qui ont voulu faire entendre raison à l’ordre du conseil des avocats. En effet, si l’on tient compte des dires de quelques avocats, deux jours avant la tenue de l’assemblée générale, une délégation du ministère de la justice a rencontré le bureau de l’ordre des avocats. Objectif, convaincre les avocats afin de surseoir à la marche du lundi prochain.

Les avocats qui balaient du revers de la main cette décision du ministre, disent ne pas s’en sentir concernés, car, « notre marche n’a aucun caractère politique. Nous voulons juste protester contre la séquestration de notre confrère et l’immixtion du gouverneur dans l’appareil judiciaire », dira un avocat qui a pris part à l’assemblée. D’ailleurs, ils disent avoir adressé une correspondance au maire de la commune de Kaloum, pour l’informer de la tenue de ladite marche. 

Faut-il rappeler, les avocats ont depuis le mardi 8 novembre de ce mois, suspendu leur participation aux audiences dans les cours et tribunaux du pays. Ils exigent la comparution devant les tribunaux du commandant Sékou Resco camara, gouverneur de la ville de Conakry. En effet, ils lui reprochent d’avoir séquestré le 3 novembre dernier, un des leurs. En l’occurrence, maître Foromo Frédéric Loua, avocat à la cour et président de l’organisation non gouvernementale ‘Les mêmes droits pour tous’. Ainsi que son assistant, alors que ces derniers procédaient à la libération de deux de leurs clients, Facely Fofana et Mamadou Bilo Barry, détenus depuis bientôt dix ans et sans jugement, dont ils avaient d’ailleurs obtenu la liberté provisoire.

Outre le gouverneur de la ville de Conakry, le colonel Camara, commandant la Compagnie Spéciale d’Intervention de la Police, lieu où ont été détenus maître Foromo Frédéric Loua, est également dans le viseur des hommes du barreau, qui demandent sa comparution aux côtés du 'shérif' de la Ville de Conakry.
 
Serge Lamah 
Conakry, Guinée 
224.62.65.77.09 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

NOUS VOUS INFORMONS DE LA CREATION DE NOTRE NOUVEAU SITE 

<a href="http://guineejuristes.com/"> WWW.GUINEEJURISTES.COM.. </a>


Mamadou-Alioune-Drame.png
<a href="http://guineejuristes.com/"> WWW.GUINEEJURISTES.COM.. </a>
×